LE PLAISIR DE SE MESURER...     ... ET DE GAGNER !

Le cyclisme de compétition sur route est un sport très exigeant qui n'a aucun rapport avec le cyclotourisme ou la balade en famille.

On ne devient pas champion du jour au lendemain !

 

Le sport en général – le cyclisme en particulier – est une école de volonté qui demande du courage et des sacrifices.

C’est donc à force de volonté, de sérieux, de persévérance et d’application que tu franchiras les différentes étapes de ta formation d’athlète.

Si aujourd’hui tu es plein de motivation pour pratiquer ce sport et faire de la compétition, il te faudra aussi en avoir demain, et ne jamais baisser les bras ! Très vite, tu comprendras que cette école de vie peut t’apporter de profondes satisfactions. Tes entraînements, pratiqués sans relâche, te permettront de constater des progrès dans tes performances, et tu prendras plaisir à te mesurer.

 

Organisation générale

Nul ne peut participer à une manifestation cycliste organisée ou contrôlée par la Fédération Cycliste Suisse (Swiss-Cycling) s'il n'est pas titulaire d'une licence (valable 1 année).

Catégories :

- Jeunesse (14 - 16 ans)

- Juniors (17 - 18 ans)

- Amateurs (19 ans - 29 ans)

- Elites (dès 19 ans après avoir obtenu le nombre de points nécessaires pour le passage dans cette catégorie)

- Masters (à partir de 30 ans).

 

Les épreuves

Le cyclisme sur route propose quatre types d'épreuves : les courses d'un jour (classiques), les courses à étapes, les contre-la-montre individuels et les contre-la-montre par équipe. Il existe évidemment une infinité de variantes dans ces épreuves selon qu'elles se déroulent sur un parcours très plat, vallonné, ou montagneux, comme dans les courses alpines. Les courses régionales, organisées sous la forme de girons, offrent la possibilité de parfaire son entraînement et d'évoluer dans un cadre moins exigeant. Les courses nationales permettent de se mesurer avec un plateau de coureurs plus relevé. Les meilleurs classés reçoivent un nombre de points en fonction de leur rang.

 

Les courses d'un jour ou classiques

Les épreuves se déroulant sur une seule journée sont souvent nommées classiques, et font partie des courses en ligne.

 

Les courses à étapes

Ce sont les courses se disputant sur plusieurs jours, et comportant donc plusieurs étapes, telles le Tour de France, le Tour d'Italie, le Tour d'Espagne, le Tour de Suisse et le Tour de Romandie. Les temps de chaque étape s'additionnent pour donner un classement général au temps. Nombre de ces épreuves comportent des classements annexes : classement par points (la place à l'arrivée d'une étape attribue un nombre de points), classement de la montagne (chaque col donne des points), des jeunes (moins de 25 ans, en général) ou par équipe (on prend généralement les temps des trois meilleurs sur chaque étape).

 

Les courses contre-la-montre

Les courses contre-la-montre constituent la troisième grande famille de courses sur route. Un championnat du monde sacre, depuis peu, le meilleur cycliste de ce type d'épreuve, tandis qu'un grand Tour compte toujours plusieurs étapes courues contre la montre. Contrairement aux courses en ligne, classiques ou courses à étapes, les épreuves contre la montre se disputent en solitaire, avec des départs de coureur de minute en minute pour des distances courtes (inférieurs à 30 km) ou de deux en deux ou encore de trois en trois minutes pour des distances supérieures. Les étapes dites de prologue des grands tours se courent souvent ainsi.

Autre variante de la course contre-la-montre, la version par équipe. Chaque équipe court groupée, avec un départ de deux minutes en deux minutes, généralement. On prend alors le temps sur le quatrième ou le cinquième coureur ayant franchi la ligne, selon l'épreuve. Un grand Tour compte généralement une étape contre-la-montre par équipe. Hors Grands Tours et championnat du Monde, la plus prestigieuse épreuve contre la montre est le Grand prix des Nations qui se dispute avec deux de coureurs.